Petite leçon de sociologie : le test où l’argent rend indifférent à l’autre.


Les scientifiques sont des gens incroyables !

Ils parviennent à vous mettre quantité de situations en équations.

Ils ont également la faculté époustouflante à mener des expérimentations pour vérifier des théories.

Ainsi, prenez un chercheur en sociologie et des cobayes humains.

Répartissez les cobayes en deux groupes mixtes équilibrés.

Faire compter au groupe A des petits papiers et au groupe B une même quantité mais de papier …monnaie !

Faire ensuite évaluer aux deux groupes une quantité de petits bonbons (de type Smarties ou M&N’s) en leur disant de comparer et classer leurs croquants, leurs goûts et leurs couleurs avec autorisation de goûter à la nourriture autant que de besoin…

Le chercheur et son équipe chronomètrent le temps passé par chacun pour compter les feuillets puis la quantité de bonbons restant dans chacune des coupelles de dégustation.

Il est observé ce qui suit :

En réalité, la première expérience n’avait pas pour but de voir qui comptait le plus vite mais bien de mettre en place les éléments permettant de faire les expérimentions suivantes.

Tout d’abord, les compteurs de billets ont, plus facilement et en plus grande quantité, dégusté les petites douceurs pour effectuer le tri qu’on leur avait demandé…

Mais l’expérience ne s’arrête pas là, elle ne fait que commencer !

Sous un quelconque prétexte, on isole les cobayes des deux groupes et pour chaque personne, on les fait se rendre dans une autres salle.

Pour cela, chaque sujet doit traverser un couloir dans lequel il croise une assistante encombrée de dossiers.

Elle fait tomber son paquetage.

C’est là que le test initial prend tout son sens !

Les compteurs de billets (du groupe B) laissent à une écrasante majorité la pauvre assistante se débrouiller seule alors que les membres du groupe A se proposent de l’aider.

Soyez assurez que ce récit ne relève pas de la fiction, cette expérience est authentique ! Un reportage la relate sur « planet no limit », cette semaine.

D’après les chercheurs, le comportement moins altruiste du groupe B serait dû au fait qu’inconsciemment ses membres estiment être dans un état d’auto-suffisance (comme si le fait d’avoir palpé la monnaie était assimilé à sa possession ?). Étant auto-suffisant, les membres du groupe B supposaient que les « autres » l’étaient aussi, ou pouvaient l’être, sans se rendre compte de bonne foi (non, ils n’étaient pas des monstres d’égoïsme en temps normal) de leur attitude dénuée d’empathie.

Je vous laisse transposer ces comportements-types avec une société « civile » ou « commerciale » dotée de dirigeants généreusement rémunérés …

Etonnant, non ?!

Mamouchka.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Choix de société, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.